Du coté de chez Cesare Pavese, dedicato a tutti quelli che

Du côté de chez Cesare Pavese Cesare Pavese est l’écrivain des collines piémontaises. Il nait le 9 septembre 1908 à Santo Stefano Belbo, dans les collines de Langhe où il passe sa petite enfance. Un lieu cristallisé qui marquera l’œuvre de Pavese. Œuvre qui reflétera également une inaptitude fondamentale à la vie, il convient de … Lire la suite Du coté de chez Cesare Pavese, dedicato a tutti quelli che

« Napoli mon amour » d’Alessio Forgione, un premier roman prometteur

« Elle me demanda de quoi parlait Blessé à mort et je lui répondis que le thème était avoir trente ans à Naples et vouloir s’échapper et ne pas réussir à le faire. » Si Blessé à mort est le livre culte d’Amoresano, narrateur de Napoli mon amour, l’extrait ci-dessus pourrait tout aussi bien résumer ce premier roman d’Alessio … Lire la suite « Napoli mon amour » d’Alessio Forgione, un premier roman prometteur

« récits B » de Frédéric Ciriez, ça tourne, ça tourne ! And again and again.

« Un rond-point peut-il être carré ? » Voilà comme un clin d’œil à Eugène Ionesco *. Et dans les treize textes réunis dans « récits B » - comme dans la plupart des romans que j’ai pu lire de l’auteur - on cligne souvent des yeux. Claude Simon, Cesare Pavese, Frantz Fanon, Nicolas Cirier, François Blondel, Le Corbusier, il … Lire la suite « récits B » de Frédéric Ciriez, ça tourne, ça tourne ! And again and again.

« Le dernier été en ville » de Gianfranco Calligarich, une ivresse romaine

Livre culte ! "Le dernier été en ville" c'est un cas éditorial. Le roman est publié pour la première fois en Italie en 1973 aux éditions Garzanti, 17 000 exemplaires, vendus en un seul été. Ensuite, pendant plusieurs années, on ne le trouve plus que chez les bouquinistes et circulant dans les clubs de lecture … Lire la suite « Le dernier été en ville » de Gianfranco Calligarich, une ivresse romaine